STEPHANESTRANO

En 2020, le Festival de la Fiction se réinvente à Paris

Sur proposition du président et avec le soutien de la ville de La Rochelle, l’association du Festival de la Fiction et son conseil d’administration ont décidé, à l’unanimité, de tenir compte de la situation actuelle et de repenser la 22ème édition du Festival de la Fiction.

Dans le contexte sanitaire et professionnel actuel, cette édition 2020 ne pourra pas réunir toutes les conditions nécessaires pour être l’événement festif, convivial et chaleureux et proposer un panorama  suffisamment riche, diversifié et inédit doeuvres françaises, francophones et européennes. A contre-cœur, nous avons décidé dannuler l’événement rochelais tel quil est habituellement pensé et organisé.

« TROIS JOURS A PARIS »

C’est pourquoi, pour soutenir et accompagner le secteur de la fiction et répondre à l’attente des professionnels de se retrouver malgré tout, l’Association du Festival de Fiction organisera du 16 au 18 septembre 2020, à Paris, avec les partenaires fidèles au festival, trois jours de rencontres, de débats et de projections événements, ainsi que la troisième édition des Rendez-vous de la Création Francophone.

Dans un deuxième temps, pour répondre aux attentes du grand public, soutien indéfectible du festival depuis de longues années, l’Association organisera un Festival Hors Saison en décembre 2020 à La Rochelle, durant lequel seront présentées des œuvres inédites en présence des équipes des films.

“La priorité absolue de notre association de professionnels est la relance de l’activité et le soutien sans cesse renouvelé de la création française. Dans cette période délicate, nous sommes très sensibles au soutien inconditionnel de nos partenaires et nous invitons tous les professionnels à venir nombreux en septembre à Paris pour construire ensemble le monde de demain.”

Stéphane Strano – Président du Festival de la Fiction

 

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Les projections évènements des chaînes

3615 MONIQUE

Production : Mon Voisin Productions et Qui Vive ! (Antoine LE CARPENTIER et Emmanuel WAHL)
Diffusion : OCS
Réalisateur : Simon BOUISSON
Créateurs de l’œuvre : Emmanuel POULAIN-ARNAUD et Armand ROBIN
Scénaristes : Emmanuel POULAIN-ARNAUD et Armand ROBIN, en consultation avec Simon BOUISSON
Compositeur : Paul SABIN
Distribution : Noémie SCHMIDT, Arthur MAZET, Paul SCARFOGLIO, Anne CHARRIER, Vanessa GUIDE, Bruno PAVIOT, Rio VEGA, David SALLES, Jean-Michel LAHMI et Anne LOIRET

Résumé : Dans la France du début des années 80 encore empreinte des années Giscard, Simon, Tony et Stéphanie incarnent une nouvelle génération prête à tout pour s’approprier cette nouvelle décennie sans pour autant savoir concrètement ce qu’ils vont bien pouvoir faire de leur vie. Du fin fond de leur banlieue, leur idée révolutionnaire va contribuer à la désinhibition sexuelle de tout un pays. 3615 MONIQUE, c’est l’histoire de la collaboration de ces trois étudiants qui, malgré leur inimitié, vont tout faire pour réaliser leur projet fou et le révéler au monde. Peu à peu, sans qu’ils en aient conscience, cette collaboration se transformera en amitié fragile… faite de passion, de mensonges, de trahisons et de sexe.

Ils étaient dix

Production : Escazal Films (Sophie REVIL et Denis CAROT)
Diffusion : M6
Réalisateur : Pascal LAUGIER
Scénaristes : Bruno DEGA et Jeanne LE GUILLOU (d’après le roman d’Agatha CHRISTIE)
Compositeurs : Anthony D’AMARIO et Edouard RIGAUDIERE
Distribution : Samuel LE BIHAN, Guillaume DE TONQUEDEC, Marianne DENICOURT, Romane BOHRINGER,
Samy SEGHIR, Patrick MILLE, Matilda LUTZ, Manon AZEM, Nassim Lyes SI AHMED, Isabelle CANDELIER.

Résumé : Une adaptation contemporaine du roman policier le plus vendu dans le monde. Dix personnes, cinq femmes et cinq hommes, sont invitées sur une île déserte qui abrite un hôtel de luxe. Ils vont très vite réaliser qu’ils sont coupés du reste du monde. Pourquoi ont-ils été attirés dans ce piège ? Chacun a commis un meurtre. Mais aujourd’hui, sous le soleil brûlant de l’île, ils vont devoir payer pour ces crimes.

Infidèle

Production : Storia Télévision et BBC Studios France
Productrice : Sabine BARTHELEMY
Producteurs délégués : Thomas ANARGYROS, Pierre-Marie GADONNEIX et Géry LEYMERGIE
Co-production : TF1, Be-FILMS/ RTBF (Télévision Belge)
Diffusion : TF1
Distributeur : TF1 Droits Audiovisuels
Réalisateur : Didier LE PÊCHEUR
Scénariste : Une saison écrite par Pierre LINHART (basée sur la série originale « Doctor Foster »/ Produite par Drama Republic pour la BBC, distribuée par BBC Studios)
Compositeur : Jean-Pierre TAÏEB
Distribution : Claire KEIM, Jonathan ZACCAÏ, Grégoire PATUREL, Chloé JOUANNET, Tom LEEB, Philippe TORRETON, Natalia DONTCHEVA, Vanessa DAVID, Olivier CLAVERIE et Pierre PERRIER.

Résumé : Le docteur Emma Sandrelli a repris le cours de sa vie, elle s’occupe de son fils Luigi et de ses patients. Mais comment se reconstruire quand son univers a volé en éclat ? Peut-on refaire confiance ? Retomber amoureuse, croire à nouveau au couple ?
Emma va devoir se poser ces questions quand elle va tomber sous le charme de Gabriel, jeune ostéopathe de 25 ans qui va venir exercer dans son cabinet. Mais Gabriel est-il fiable, est-il vraiment le jeune homme attentif et tendre qu’il semble être ?
En tout cas Luigi, lui, ne le sent pas ce nouveau venu. Luigi qui lui aussi a bien changé en quelques mois, qui a appris à mentir et à jouer double jeu avec tout le monde…
Luigi qui malgré ses grandes déclarations décide de revoir son père, Matteo, en cachette d’Emma. Un père qu’il retrouve au bord du gouffre, sans argent et prisonnier d’un quotidien pas très gai avec Candice et leur bébé. Matteo s’escrime à essayer de sauver son couple mais Candice semble s’enfoncer dans une dépression post-partum et regretter de ne pas avoir vécu un peu plus sa jeunesse…

Le mensonge

Production : Thalie Images
Producteurs délégués : Julie LAFORE et Stéphane MOATTI
Producteur associé : Alain ARBIBE
Productrice artistique et exécutive : Julie LAFORE
Co-production : France 2
Diffusion : France 2
Réalisateur : Vincent GARENQ
Créateur de l’œuvre et scénariste : Vincent GARENQ, une fiction librement inspirée du récit de Christian IACONO, publié aux Éditions Sudarènes
Compositeur : Nicolas ERRERA
Distribution : Daniel AUTEUIL, Charlie BRUNEAU, Grégoire BONNET, Catherine ALRIC, Benjamin BELLECOUR, Maud IMBERT, Victor MEUTELET et Alex TERRIER-THIEBAUX

Résumé : Claude a tout réussi dans sa vie : son mariage, sa carrière… Maire de sa ville, il se destine à devenir sénateur.
Pour Lucas, son petit-fils adoré, la vie est bien moins souriante : ses parents divorcent, il n’est pas bien dans sa peau, et il accuse un jour son grand-père de viol. Leurs deux vies basculent, et ce sera désormais parole contre parole, jusqu’à ce que la vérité éclate enfin, quinze ans plus tard. Ce ne sera cependant pas la vérité à laquelle tout le monde avait cru.

Moah

Production : Empreinte Digitale (Raphaël ROCHER et Eric LAROCHE)
Producteur exécutif : Emeric LEMAITRE
Diffusion : OCS
Réalisateur : Benjamin ROCHER
Créateurs de l’œuvre : Henri DEBEURME, Bertrand SOULIER et Benjamin ROCHER (d’après une idée originale de Henri DEBEURME)
Scénariste : Bertrand SOULIER
Compositeur : Adrien ARNAUD
Distribution : Tigran MEKHITARIAN, Florent GUYOT, Camille CONSTANTIN, Victor LE BLOND, Bruno SANCHES, Poline KIEJMAN, Délia ESPINAT DIEF, Michael PEREZ, Marie-Anne MESTRE, Anne-Lise HEIMBURGER

Résumé : Moah. Différent. Une mère qui s’inquiète un peu trop pour lui. Un père absent. Un chef qui n’écoute jamais ses idées. Des acolytes jaloux et méchants. Zéro perspective d’évolution. Puis il y a ce logement dans une zone à risque. Cette belle étrangère qui ne le remarque pas. Des voisins terriblement dangereux. Bref, la vie de MOAH est compliquée.
Et le fait que ce soit il y a 45 000 ans n’arrange pas vraiment les choses….

No Man’s Land

Production : Haut et Court TV (Caroline Benjo, Simon Arnal, Carole Scotta), Spiro Films Ltd (Eitan Mansuri, Jonathan Doweck), Masha Productions Ltd (Maria Feldman)
Co-production : ARTE France (Olivier Wotling, Clémentine Bobin), en association avec Hulu (Jordan Helman), Versus Production (Jacques-Henri Bronckart, Gwennaëlle Libert), Fremantle (Christian Vesper)
Diffusion : ARTE, Hulu
Réalisateur : Oded Ruskin
Créateurs de l’oeuvre : Maria Feldman, Eitan Mansuri, Amit Cohen, Ron Leshem
Scénaristes : Amit Cohen, Ron Leshem
Adaptation française et dialogues : Xabi Molia
Compositeur : Rutger Hoedemaekers

Distribution : Félix MOATI, Mélanie THIERRY, Souheila YACOUB, James KRISHNA FLOYD, Dean RIDGE, Jo BEN AYED et James PUREFOY.Résumé No Man’s Land nous entraîne dans la quête, en plein conflit syrien et aux côtés des combattantes kurdes, d’un jeune Français à la recherche de sa sœur présumée morte. Un regard singulier et intime sur les événements tragiques aux répercussions mondiales que connaît cette région du monde. Dotée d’un casting international, dont les Français Félix Moati, Mélanie Thierry et Souheila Yacoub, la série est le fruit d’une collaboration entre des talents français et la fine fleur de la télévision israélienne.

Possessions

Production : Haut et Court TV (Caroline BENJO, Barbara LETELLIER, Carole SCOTTA et Simon ARNAL)
Co-production : Quiddity (Eilon RATZKOVSKY, Osnat NISHRI, Keren MISGAV)
Diffusion : CANAL + et YES
Ventes internationales : STUDIOCANAL
Réalisateur : Thomas VINCENT
Créateur de l’œuvre : Shachar MAGEN
Scénaristes : Shachar MAGEN et Valérie ZENATTI
Compositeur : HiTnRuN
Distribution : Nadia TERESZKIEWICZ, Reda KATEB, Dominique VALADIÉ, Ariane ASCARIDE, Judith CHEMLA, Noa KOLER, Aloïse SAUVAGE, Tzahi GRAD, Roy NIK et Tchéky KARYO

Résumé Natalie, jeune française expatriée en Israël, est accusée d’avoir assassiné son mari le soir de ses noces. Karim, un diplomate français chargé d’apporter sur place son aide à des ressortissants en difficulté, est peu à peu fasciné par Natalie. Mais il ne parvient pas à savoir si la jeune femme est profondément perdue et vulnérable, ou redoutablement manipulatrice. Obsédé par cette affaire, Karim va plonger dans le passé mystérieux de Natalie et de sa famille.

Les débats et tables rondes

Mercredi 16 septembre à 10h – Les Folies Bergère

« Quelles opportunités pour la fiction française ? »

La question est cruciale à l’heure où les bouleversements, portés notamment par le développement encore accéléré des plateformes numériques et des services de vidéo à la demande depuis la crise du COVID-19, se poursuivent et s’amplifient.

Parce que les crises peuvent aussi être des opportunités, il est important de faire dialoguer aujourd’hui des auteurs, scénariste et réalisateur, des producteurs et des diffuseurs pour interroger notre modèle et réfléchir aux pistes et moyens de renforcer et d’améliorer la qualité et la diversité de notre création.

La fiction française n’a pas attendu la crise pour faire sa mue. Elle avait déjà su se renouveler, se réinventer et aussi rayonner davantage dans le monde. Il n’en reste pas moins que deux enjeux essentiels nous interpellent et appellent désormais de nouvelles réponses :

  • L’organisation du travail de création : Peut-on mieux l’organiser ? Y a-t-il un modèle auquel se référer ? La relation entre le scénariste, le réalisateur et le producteur doit-elle évoluer ? Quelle place et quel rôle pour le diffuseur, chaîne de TV ou plateforme, dans le processus de création ?
  • Les stratégies de production et de diffusion : Faut-il produire autrement pour mieux faire rayonner les œuvres ? Va-t-on vers davantage de prise de risque avec ce nouveau paysage audiovisuel ? Notre fiction est-elle assez visible et assez diversifiée ? Quelle pourrait être une proposition de fiction française porteuse et ambitieuse ?

Pour répondre à ces questions qui sont autant de défis, nous avons réuni un panel d’intervenants aux parcours et aux regards divers et complémentaires :

  • Christine de Bourbon-Busset, productrice, LINCOLN TV
  • Damien Couvreur, responsable des séries originales de NETFLIX
  • Séverine Jacquet, scénariste, co-présidente de la Commission Télévision de la SACD
  • Arnaud Malherbe, Réalisateur, créateur de séries et scénariste
  • Fabrice de la Patellière, directeur de la fiction de CANAL +

Modéré par Pascal Rogard – Directeur général de la SACD

Mercredi 16 septembre à 16h30 – Maison des Auteurs de la SACD 

Présentation du palmarès2019 de la fiction en Europe 

Par Nathalie Sonnac – Membre du CSA

Jeudi 17 septembre à 10h30 – Les Folies Bergère

« Création audiovisuelle : comment inventer ensemble le monde d’après ? »

La crise sanitaire a non seulement stoppé net la réforme de l’audiovisuel public et décalé la nouvelle loi audiovisuelle, mais elle a secoué et déstabilisé un secteur évoluant dans un environnement toujours plus concurrentiel et qui doit faire face à une révolution des habitudes de consommation. Cette crise sans précédent, qui impacte tous les métiers de l’audiovisuel, aura des conséquences directes et indirectes, à court et à plus long terme sur le secteur et ses acteurs. Quel bilan faire de cet épisode sanitaire qui a figé le secteur ?

Quel sera le prix à payer pour les auteurs, les techniciens, les comédiens, les producteurs, les diffuseurs publics et privés ? Et surtout quels enseignements en tirer ? Dès lors, des mesures urgentes et ponctuelles doivent être prises pour stabiliser l’audiovisuel, redynamiser la création et surtout soutenir et relancer l’activité. Et, à plus long terme, tous les acteurs du secteur ont à inventer ensemble, dans un vaste élan de solidarité et d’union, un nouvel écosystème. Mais quel sera-t-il ? Comment le concevoir et le bâtir ? Et quels moyens donner au CNC, aux auteurs, aux producteurs et aux diffuseurs pour le façonner ? Comment travailler et collaborer avec les plateformes américaines et européennes ? Comment armer les groupes audiovisuels pour l’international ? Et, enfin, quel rôle doit tenir l’audiovisuel public dans cet écosystème ?

Stéphane Strano, Président du Festival

Débat introduit par Roch-Olivier Maistre, Président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA)

Débat clôturé par Madame la Ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin.

Débat modéré par Marjorie Paillon, journaliste.

 

Vendredi 18 septembre à 10h – Les Folies Bergère

Table ronde : Développement durable – Les grands enjeux

Les industries cinématographique et audiovisuelle sont à un tournant de l’histoire. La crise sanitaire que nous traversons et les conséquences qu’elle aura à plus long terme sur les filières nous obligent à réfléchir et à mettre en oeuvre les fondements du monde de demain. Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) initie une politique ambitieuse pour accompagner et aider les secteurs du cinéma, de l’audiovisuel et des industries techniques à s’adapter aux enjeux cruciaux de la transition écologique.

A l’occasion de cette table ronde, Développement durable : les grands enjeux, le CNC souhaite donner la parole à des professionnels qui sont mobilisés dans une transition énergétique et écologique.

Cette table ronde est modérée par Isabelle Motrot, directrice de la publication de Causette.

Avec :
  • Stéphane Strano – Président du Festival de la Fiction
  • Guillaume Desjardins – Auteur et réalisateur de L’Effondrement
  • Olivier Marchetti – Fondateur du studio Provence Studio
  • Marie-Anne Bernard – Directrice RSE de France Télévisions
  • Carole Scotta – Productrice Haut et Court TV

Modérée par Isabelle Motrot – Directrice de la publication de Causette 

 

Vendredi 18 septembre à 17h – Les Folies Bergère

Le Festival de la Fiction c’est plus de 20 ans de promotion de la création, des talents francophones et européens à travers des projections des débats et des masterclass auprès des professionnels mais aussi avec un public fidèle et toujours plus nombreux. Le Festival de la Fiction est le rendez-vous incontournable de la rentrée audiovisuelle des acteurs du secteur qui se réuniront pour débattre et construire la Fiction de demain toujours à la recherche d’idées nouvelles et de la découverte des tendances sociétales.

2018 a marqué un tournant significatif dans la prise de conscience de la condition des femmes : inégalité des chances, de rémunération et de représentation. C’est pour cette raison que PFDM (l’association Pour les Femmes dans les Médias), qui défend depuis 5 ans des valeurs fondamentales autour de l’engagement, de l’entreprenariat, de l’égalité et de la parité entre hommes et femmes dans l’industrie audiovisuelle a choisi de s’associer au Festival de la Fiction afin de faire le bilan sur la production audiovisuelle française et sur un sujet qui nous est cher : la place de la femme en 2018, 2019 puis 2020 devant et derrière les écrans.

Aujourd’hui la France accuse un retard important en termes de parité et c’est pourquoi nous nous associons, pour la troisième fois, au Festival de la Fiction de La Rochelle durant lequel nous organisons, avec la participation de l’INA, une table ronde afin de confronter les témoignages de professionnelles de plusieurs générations car il est important de transmettre nos valeurs aux millenials.

Nous avons choisi lors de l’édition 2018 de nous concentrer sur les métiers de productrices et de réalisatrices. En 2019, ce sont les scénaristes et comédiennes qui sont à l’honneur. En 2020, tous ces métiers sont réunis ensemble afin de débattre, de se confronter à l’épineuse question de la place de la femme dans les métiers de la fiction. L’association Pour les Femmes dans les Médias organise également chaque année les Trophées PFDM, récompensant des lauréates dont le travail et l’engagement valorisent l’image des femmes et contribuent ainsi à faire évoluer les mentalités sur l’égalité entre les hommes et les femmes. En mars 2019 et janvier 2020, PFDM a organisé avec le Ministre de la Culture et en présence de tous les diffuseurs, des producteurs, de la presse, la musique, la signature de la charte sur le harcèlement sexuel et contre les agissements sexuels dans les entreprises de médias.

PFDM tout au cours de l’année développe un réseau de soutien pour les femmes dirigeantes des médias afin de les aider à peser dans leur secteur économique, les assister dans leur ascension et leurs pratiques audiovisuelles et plus largement dans la modification des comportements sociétaux afin qu’elles soient mieux reconnues.

 
 
Avec :
  • La participation de l’INA, et en présence de Boris Jamet-Fournier – Responsable du département “recherche et innovation” à la direction déléguée à la diffusion et à l’innovation de l’INA
  • Laurence Bachman – Coprésidente de l’association PFDM
  • Anne Holmes – Directrice de la fiction de France TV
  • Audrey Ismael – Compositrice
  • Lucien Jean-Baptiste – Comédien, scénariste et réalisateur
  • Murielle Magellan – Scénariste et réalisatrice
  • Alix Poisson – Comédienne
  • Cristiana Réali – Comédienne
  • Sophie Revil – Productrice Escazal Films

Modérée par Isabelle Dhombres – Journaliste

 

Vendredi 18 septembre à 12h30 – Les Folies Bergère

Keynote SALTO, son ambition éditoriale

Les intervenants seront :

  • Thomas Crosson, Directeur des contenus
  • Astrid Barbot, VP international acquisition & coproduction, channel and video services
  • Sydney Poggi, Responsable Acquisitions Fictions et Documentaires France

Rencontre avec les Présidents de Régions

Modérée par : Marc Tessier, Président de Film France

En présence de :

  • Xavier Bertrand, Président de la région Hauts-de-France
  • Vincent Florant, Directeur numérique du CNC
  • Pascal Mangin, Président de la commission Culture du Grand Est, région Grand Est
  • Florence Portelli, Vice-présidente chargée de la Culture, du Patrimoine et de la Création, région Ile-de-France

 

Les évènements du Festival

Le seul événement conçu pour faire rayonner la création francophone dans le monde !

Les Rendez-Vous de la création francophone, organisés les mercredi 16 et jeudi 17 septembre après-midis à la SACD est un événement unique en son genre, créé pour soutenir et faire rayonner la création francophone dans le monde.

Une ambition unique

Les Rendez-Vous de la création francophone ont pour ambition de faciliter et privilégier la rencontre entre investisseurs internationaux et porteurs de projets de séries en langue française à potentiel international. Avec cet événement, le festival crée un espace de rencontres convivial, un écrin de travail privilégié et intime où les producteurs et auteurs francophones sont susceptibles de rencontrer des investisseurs étrangers intéressés par la production de séries en langue française.

Des rencontres individuelles et privilégiées

Les mercredi 16 septembre et jeudi 17 septembre après-midis, des rencontres individuelles vont être organisées entre les professionnels internationaux invités à Paris, qu’ils soient producteurs, distributeurs ou diffuseurs et des producteurs et auteurs francophones porteurs de projets de séries TV en langue française au potentiel international.

Une organisation structurante en trois étapes

Le Festival a lancé un appel à projets à destination des producteurs francophones ayant des projets de séries TV francophones au potentiel international.

15 projets francophones (11 français, 2 belges, 1 sénégalais et 1 suisse) ont été soigneusement sélectionnés par un comité de professionnels pour leur caractère totalement inédit, leur originalité, leur fort potentiel à l’international et leur intérêt suscité auprès des chaînes francophones. Les producteurs et auteurs retenus vont avoir l’opportunité et le privilège de rencontrer une quinzaine d’investisseurs étrangers, parmi les plus importants en Europe et dans le monde, venus spécialement à ces Rendez-Vous pour les écouter et découvrir leurs projets.

Chaque projet de série, en cours de financement, sera présenté par le producteur et l’auteur en une quinzaine de minutes. À eux de convaincre chaque investisseur de l’intérêt et du fort potentiel à l’international de leur projet !

Projets sélectionnés et investisseurs présents en 2020

* En partenariat avec le CNC et la SACD


Petit-déjeuner de Presse avec le Président du Festival

Les séances de pitchs

Mercredi 16 septembre à 10h et 12h – Auditorium de la Maison des Auteurs de la SACD 

La Résidence franco-israélienne de co-écriture de séries est un programme initié par le CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée), France, et le GMFF (Gesher Multicultural Film Fund), Israël, en coopération avec la Israeli Scriptwriters Guild, The Israeli Producers Association et l’Ambassade de France en Israël. Séries Mania est un des principaux partenaires du projet.

Douze auteurs – six Français et six Israéliens – travaillent ensemble et mettent en commun leur talent afin de développer des séries à ambition internationale. Supervisés par deux créateurs de renom – le scénariste Stefano Sardo et le scénariste et consultant Yoram Mandel –, ils ont pu affiner leurs projets respectifs.

Jeudi 17 septembre à 14h / Vendredi 18 septembre à 10h – Auditorium de la Maison des Auteurs de la SACD 

5 minutes pour convaincre…

Scénaristes et réalisateurs présentent leur projet inédit de fiction. La SACD est un partenaire fidèle du Festival de la Fiction de la Rochelle qu’elle soutient dans le cadre de son action culturelle télévision financée par la copie privée. Cette année encore, forte du succès des précédentes éditions, la SACD et le Festival de la Fiction de la Rochelle proposent une séance de pitchs à l’attention des professionnels. Des auteurs – scénaristes et réalisateurs – viennent présenter leur projet en 5 minutes chrono.

Maud Konan, Julie-Anna Grignon, Shirin Rashidian, Yacine Belhousse, Frédéric Serve, David Crozier, Camille Guichard, Nicolas Monfort et Sam Benrive seront présents à l’Auditorium de la Maison des Auteurs de la SACD le vendredi 18 septembre à 10h. Cette rencontre est une initiative de la commission Télévision de la SACD co-présidée par Séverine Jacquet et Laurence Katrian. Outre ses présidentes, cette commission réunit Nelly Alard, Sylvie Bailly, Jean-Xavier De Lestrade, Jacques Fansten, Caroline Huppert, Marie-Anne Le Pezennec et Anne Rambach.

Qu’est-ce que la copie privée ?

Prélevée sur les matériels servant à copier de la musique et/ou des images (disque dur externe, smartphone, tablette…), la copie privée est un juste équilibre entre l’aspiration de chacun à accéder aux oeuvres et la préservation des rémunérations des créateurs. Elle est un pacte entre le créateur et le public qui peut ainsi s’abstenir de demander l’autorisation au créateur d’effectuer des copies pour son usage privé. L’action culturelle de la SACD n’a donc pas un budget prélevé sur les droits des auteurs de la SACD mais un budget légalement consenti aux termes de l’article L321-9 du Code de la propriété intellectuelle.

Jeudi 17 septembre à 11h / Vendredi 18 septembre à 14h – Auditorium de la Maison des Auteurs de la SACD 

Au sein d’un atelier d’écriture organisé par l’association Séquences7 et dirigé par Pierre Puget, huit scénaristes émergents ont développé la pré-bible et la continuité dialoguée de l’épisode pilote d’un projet de série de fiction de format 26 ou 52 minutes. Venez découvrir ces six projets aux genres et styles éclectiques lors d’une session de pitchs où chaque auteur vous présentera son univers et son récit durant une dizaine de minutes. Une occasion unique de découvrir en exclusivité des projets novateurs puis de rencontrer et échanger avec leurs auteurs pour peut-être débuter une nouvelle histoire… ensemble !

Les projets et leurs scénaristes, par ordre de passage :

Commando Cupido – Comédie – 10 x 26’, créée par Sophie Davidas & Cécile Theodore

Asphalte Plage – Drame – 8 x 52’, créé par Arthur Lecaron

Les Ecrins – Comédie, Drame – 10 x 26’, créée par Anne-Laure Guyodo

Grand Guignol – Conte d’épouvante – 6 x 52’, créé par Vincent Arbez et Tanneguy O’Meara

Virile – Comédie – 8 x 26’, créée par Anne Loriot

Lait noir – Drame – 6 x 52’, créé par Delphine Thouvenot

Les mots des partenaires

Edition spéciale 2020

Face à une crise d’une nature et d’une ampleur inédites, le monde de la culture fait preuve d’une remarquable capacité à se réinventer. Rendez-vous incontournable des professionnels de toute une filière, le Festival de la Fiction propose une édition 2020 exceptionnelle par sa localisation, son format et son programme. Je tiens à remercier l’Association du Festival de la Fiction d’avoir oeuvré afin de maintenir, dans le contexte actuel, cet espace d’échanges plus que jamais essentiel pour envisager l’avenir de la création.

Les pouvoirs publics sont pleinement mobilisés pour soutenir la création et accompagner la reprise de l’activité. Dès le début de la crise sanitaire, le ministère de la Culture a mis en oeuvre des mesures d’urgence pour le secteur, comme le fonds d’indemnisation et de garantie, géré par le CNC, qui a permis la reprise des tournages. Et nous serons là à nouveau pour permettre la relance.

La programmation de cette édition du Festival de la Fiction témoigne de la diversité et de la richesse de la fiction française. Elle donnera également l’occasion de débattre d’enjeux majeurs tels que la représentation de la diversité ou le développement durable. Pour que ces exigences soient effectivement intégrées aux pratiques des professionnels de la filière, l’heure est venue de consolider notre action collective.

Je vous souhaite, à toutes et à tous, d’enrichissantes rencontres.

 

Roselyne Bachelot-Narquin

Ministre de la Culture

Le partenariat fidèle du Département avec le Festival de la Fiction rappelle le soin particulier qu’il accorde à la filière audiovisuelle en Charente-Maritime. En cette année particulière, il a à coeur de soutenir cette édition spéciale, brillamment revisitée par les organisateurs pour faire de ce traditionnel rendez-vous l’événement de la rentrée audiovisuelle.

Le programme éclectique de ces journées aux Folies Bergère s’annonce passionnant avec des rencontres et des projections qui vont faire la part belle à la vitalité artistique d’un secteur de plus en plus prisé par le public, qui aura le bonheur de découvrir des oeuvres inédites lors d’un Festival Hors Saison exceptionnel qui se tiendra en décembre 2020 à La Rochelle.

Le Département entend poursuivre son engagement aux côtés de la filière audiovisuelle avec son dispositif d’aide au développement cinématographique, audiovisuel et multimédia et en accompagnant les nombreux festivals qui se tiennent tout au long de l’année sur son territoire et qui témoignent de l’incroyable engouement populaire pour la fiction.

Véritable « terre de tournage » appréciée des réalisateurs et des producteurs, la Charente-Maritime est fière de pouvoir bénéficier d’une telle vitrine qui contribue à sa renommée....

Excellentes émotions cinématographiques à toutes et tous.

 

Dominique Bussereau

Président du Département de la Charente-Maritime et de l’Assemblée des Départements de France Ancien Ministre

Grand rendez-vous audiovisuel de la rentrée, le Festival de la Fiction est pour les professionnels, l’occasion de se retrouver, et de découvrir le meilleur de la création française et européenne.

Initialement prévue du 16 au 20 septembre 2020 à La Rochelle, la 22ème édition du Festival de la Fiction se retrouve elle aussi bouleversée par la situation sanitaire liée à la COVID-19. Avec le soutien de la Ville, il en sera donc autrement pour cette année. L’association relocalise le Festival à Paris à travers une édition spéciale qui se tiendra du 16 au 18 septembre. Pour ces trois jours, uniquement dédiés aux professionnels, il investira un lieu emblématique : les Folies Bergère. Au programme : des projections événements d’oeuvres inédites de création française, des débats, des tables rondes, des rencontres… La Rochelle accueillera dans un second temps, en décembre, une édition Hors Saison à laquelle le public sera convié.

En 20 ans, le Festival de la Fiction est devenu un acteur incontournable de l’audiovisuel européen. Avec pour ambition de devenir le premier territoire français « zéro carbone », La Rochelle et ses espaces préservés sont devenus la terre d’accueil de grands tournages. C’est sur ce territoire, ambitieux et résolument tourné vers la préservation de son environnement que se sont tenus bon nombre d’éditions précédentes. Nous nous retrouverons bientôt à La Rochelle pour faire vivre le petit écran de demain.

D’ici là, je vous souhaite de belles rencontres et de fructueux échanges à Paris, et donne rendez-vous au grand public à La Rochelle, en décembre, dans le cadre du Festival de la Fiction Hors Saison.

 

Jean-François Fountaine

Maire de La Rochelle Président de la Communauté d’Agglomération

Que vive la fiction audiovisuelle dans le monde d’après !

Avec cette 22ème édition, la « Fiction francophone » ne fera pas escale à La Rochelle, son port d’attache historique, mais va s’amarrer durant 3 jours à Paris, pour convoquer sous toutes ses formes débats et projections de fiction TV...

Ce « rendez-vous 2020 » s’inscrit bien dans un contexte particulier. La pandémie de la COVID-19 est passée par là. Et cette séquence dure et folle que nous avons vécu et vivons encore ensemble a comporté de nombreux éléments de rupture.

Il y a eu ces lieux précieux que sont les salles de cinéma que nous n’avons pu fréquenter. Leur réouverture est toute récente. Il y a eu ces tournages de séries stoppés. Il y a eu ces gens aimés, qui tout à coup ont été éjectés de nos vies avec le confinement. Il y a eu ces rencontres auxquelles il a fallu renoncer, notamment la confrontation artistique, avec un monde de la Culture qui a été le premier à devoir cesser toute activité et qui sera certainement le dernier à pouvoir reprendre une activité normale… tant de choses se sont rompues en quelques semaines.

La confusion s’est installée quand la distanciation sociale a pris le pas sur la distanciation physique. Pourtant si les personnes ont respecté les gestes barrières, le lien social et l’aspiration au collectif sont eux plus que jamais revendiqués. Face à ce sentiment d’un besoin d’horizon commun, dans ce monde d’après qui doit se faire jour, dans cette urgence de se retrouver, la parole des créateurs nous est essentielle.

Garantir cette liberté de création audiovisuelle, et la pluralité d’oeuvres porteuses de valeurs, voilà les combats communs que nous menons fidèlement au côté du Président Stéphane Strano et de l’équipe du Festival.

 

Alain Rousset

Président du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine

Il était très important que le Festival de la Fiction se tienne cette année. Je salue son équipe qui a tout fait pour proposer, malgré toutes les difficultés dues à la crise sanitaire mondiale, une édition exceptionnelle à Paris pendant trois jours. Professionnels, pouvoirs publics, collectivités, nous avons besoin de nous retrouver pour organiser ensemble la relance de notre industrie audiovisuelle.

Nous avons répondu présent tous ces derniers mois : au-delà de la continuité de l’instruction des demandes d’aides et de leur versement, nous avons créé deux fonds de solidarité pour les auteurs en partenariat avec la SACD et la SCAM, permis la mobilisation de manière anticipée des comptes automatiques à hauteur de 30 %, annulé la taxe sur les entrées en salles pour les mois de février et mars, lancé un appel à projet dédié pour aider les industries techniques, ou encore maintenu les subventions aux festivals annulés… Nous avons aussi inventé un fonds public doté de 50 millions d’euros, complété par l’intervention d’assureurs mutualistes, pour assurer les tournages contre les conséquences éventuelles de la COVID-19.

Mais la crise sanitaire a accentué les grandes mutations du secteur avec, d’une part, l’hégémonie de plus en plus forte des plateformes par rapport aux acteurs traditionnels et, d’autre part, le public qui, ayant accès à des oeuvres du monde entier, s’avère de plus en plus exigeant.

La transposition de la directive « services de médias audiovisuels » en droit français, qui sera effective à la fin de l’année, va nous aider à répondre à ces enjeux, car elle permettra de pérenniser le financement de notre création audiovisuelle et cinématographique et, par là-même, de garantir notre souveraineté industrielle et culturelle. Par ailleurs, la revue générale des soutiens du CNC, initiée en janvier 2020, va permettre de redéployer nos moyens d’intervention pour accompagner la créativité et le renouvellement des talents, et mieux soutenir les oeuvres les plus audacieuses.

Excellent Festival de la Fiction à toutes et à tous !

 

Dominique Boutonnat

Président du CNC

L’année 2020 restera dans les mémoires. Et deviendra certainement une source d’inspiration inépuisable pour les auteurs, les réalisateurs et les producteurs du monde entier. Les fictions qui seront présentées au Festival de la Fiction de La Rochelle dans les années qui viennent en porteront la trace. Mais cette année doit aussi permettre à la créativité et à la diversité des talents, français, européens, internationaux de se révéler, de s’affirmer, de se revendiquer. C’est la mission essentielle que le Festival de la Fiction s’assigne tous les ans. C’est le challenge inédit qui doit être relevé cette année encore.

Bien entendu le Festival de la Fiction de La Rochelle a dû se réinventer. Comment rester cette précieuse vitrine sans pouvoir accueillir largement tous les spectateurs ? Comment proposer un regard renouvelé sur la richesse, la créativité de la fiction télévisuelle ? Comment rendre compte de la vitalité, de l’inventivité de cette production qui sait muter, s’hybrider, se confronter ? Dans un contexte culturel, économique et social ébranlé, les talents et les entrepreneurs de la production audiovisuelle indépendante, elle aussi affectée par une réorganisation profonde des équilibres internationaux, vont déployer toute leur créativité. Le Festival de la Fiction de La Rochelle saura réinventer son rôle essentiel de chambre d’écho unique, de vitrine éclatante, de laboratoire inédit.

Nous souhaitons que cette édition singulière permette à tous les participants de se projeter vers un futur de diversité, de découverte et de collaboration intense.

La PROCIREP souhaite à tous, public et professionnels, une édition 2020 enthousiaste et réinventée.

 

Blanche Guichou

Présidente de la Commission

Télévision de la PROCIREP

La Sacem, Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, se réjouit d’être partenaire du Festival de la Fiction de La Rochelle.

Au mois de septembre, ce festival est l’un des rendezvous à ne pas manquer du calendrier audiovisuel en Europe. Il a bâti sa renommée sur la qualité de sa programmation, la diversité des événements proposés et sa capacité à valoriser les créations sous toutes leurs formes .

Séries, téléfilms, programmes courts, web-fictions… Dans leur belle diversité, les oeuvres audiovisuelles sont riches de la créativité de celles et ceux qui les font naître. Au coeur de ces créations, la musique tient une place essentielle : elle donne le ton, rythme l’histoire, installe une ambiance, marque un style ou une époque, intensifie les émotions…

La Sacem compte parmi ses membres, un grand nombre de compositeurs de musique pour l’image ainsi que 3000 auteurs-réalisateurs. Nous apportons, chaque année, un soutien indéfectible à la création musicale pour l’audiovisuel. Accompagner les carrières artistiques, favoriser la diffusion des oeuvres et le renouvellement des répertoires, appuyer l’émergence de nouveaux talents et l’insertion des jeunes professionnels figurent parmi nos priorités.

Cette 22ème édition du Festival de la Fiction témoignera, une nouvelle fois à nos côtés, des liens forts qui unissent la musique et l’image.

Bon festival à toutes et tous.

 

Bruno Lion

Président du Conseil

d’administration de la Sacem

En cette année particulière, bouleversée par la pandémie de COVID-19, la SACD renouvelle son soutien au Festival de la Fiction de La Rochelle.

Les professionnels de la fiction sont plus que jamais encouragés à être originaux, visionnaires et bien sûr solidaires.

Que l’atmosphère stimulante du Festival de la Fiction puisse s’exporter quelques jours, et avec les précautions d’usage, aux Folies Bergère, afin de réfléchir ensemble aux moyens d’affronter cette situation inédite !

L’année est déstabilisante pour nous tous et nous demande une réactivité exceptionnelle. Dès la mi-mars, la SACD a su réagir par la mise en place très rapide de fonds de solidarité, autonomes ou en partenariat, notamment avec le CNC. Depuis mars, ce sont près de 700 auteurs qui ont été soutenus par ces fonds d’urgence, hors action sociale. Nous voulons saluer l’exceptionnelle réactivité du personnel de la SACD, que les membres du conseil ont pu voir se dévouer, plus que jamais, aux auteurs de chaque répertoire.

Cette année encore, la SACD défend nos intérêts communs lors des négociations interprofessionnelles. En période de confinement, les conférences Zoom ont remplacé les salles de réunion et les auteurs ont fait entendre leur voix. Nous attendons la signature d’accords plus justes et valorisant davantage nos créations, tout en restant sensibles aux difficultés financières et logistiques exceptionnelles, rencontrées par les productions.

Notre union fera toujours notre force !

 

Séverine Jacquet et Laurence Katrian

Coprésidentes de la Commission télévision de la SACD

Partenaire fidèle de ce rendez-vous incontournable de la profession qui met en lumière les artistes qui participent largement au succès des productions audiovisuelles, l’Adami a souhaité soutenir cette édition particulière pour porter la voix des artistes interprètes dans un monde qui a, plus que jamais, besoin d’eux.

Car c’est le propre des artistes de nous amener ailleurs, dans un nouveau monde empli de couleurs et d’émotions. Le monde de la création, de l’imaginaire qui sans eux n’existerait pas.

La crise que nous traversons a révélé que, loin d’être superflue, la culture était vitale à tous. Elle a démontré que c’était également un moteur économique d’une rare puissance, comme nous le prouve le succès des plateformes digitales.

Elle incarne mieux encore un pouvoir essentiel que l’humanité entière a partagé dans l’intimité forcée de son confinement : elle est un bienfait de première nécessité. Alors que les artistes-interprètes ont été si durement impactés par l’annulation des tournages et des spectacles, comment dès lors laisser sans réponse la question d’une juste considération de leur contribution à ce bien commun ?

 

Jean-Jacques Milteau

Président du Conseil d’administration de l’Adami

Au mitan d’une année mouvementée pour notre secteur, cette 22ème édition du Festival de la Fiction est l’occasion pour nous de réaffirmer l’importance de la relation qui lie le Groupe TF1 à la création française.

Une relation construite sur le temps long, nourrie d’une ambition partagée avec tous les acteurs de la filière et de confiance, des conditions nécessaires à la vitalité comme à l’équilibre de notre secteur. Une relation qui donnera naissance, cette année, à plus de 20 projets nouveaux, allant de la comédie (Trop jeune pour moi, Belle belle belle) au polar (HPI, Rebecca), en passant par le thriller sentimental (Infidèle, Fugueuse), la saga familiale (Grand Hôtel, Je te promets), ou même le fantastique (Plan B). Le plus engageant de ces projets étant certainement le lancement cet automne de notre second feuilleton quotidien, Ici tout commence. Un défi à la fois éditorial, artistique, humain et industriel. Bref de ceux que l’on aime relever avec vous.

Cette diversité de projets, maintenue en dépit des secousses qui ébranlent notre secteur, fait notre fierté. Tout comme l’exigence croissante que nous mettons dans la qualité de nos productions et dans le choix de castings audacieux, associant jeunes talents et acteurs prestigieux. Sur un marché de plus en plus international, la France doit pouvoir faire entendre sa voix, et donner à voir ses talents et la qualité de son travail. Nous entendons bien tenir notre rôle de leader, et être le fer de lance de cette excellence à la française.

Cette diversité de projets nous permettra également de multiplier les regards portés sur notre propre société, à travers la mise en récit de faits divers qui ont bouleversé les Français (Une affaire française sur la disparition de Grégory Villemin, La traque sur l’enquête et l’arrestation de Michel Fourniret), d’histoires vraies et de destins hors norme (Au-dessus des nuages, Pourquoi je vis), mais aussi le traitement sans détour de sujets de société, comme l’acceptation sociale de la trisomie (Mention Particulière) ou encore la dysphorie de genre (Il/Elle). Une dimension sociétale qui nous tient particulièrement à coeur : à chaque fois que nous développons une fiction en prise directe avec la société, ses préoccupations et ses évolutions, nous donnons matière à réfléchir, à penser, et parfois même à changer les regards. Le monde a besoin d’inspiration positive ? Il ne tient qu’à nous !

Bon festival à tous.

 

Ara Aprikian

Directeur Général Adjoint des contenus du Groupe TF1

C’est un grand bravo et un grand merci que nous voulons adresser cette année plus que jamais au Festival de la Fiction de La Rochelle. Un grand merci pour avoir, dans ce contexte de pandémie et d’incertitudes où tout est bouleversé, pu maintenir ce temps et ce lieu de rencontres et d’échanges professionnels. Les tables rondes, débats, projections seront une occasion quasiment unique cette année de faire un point sur la fiction, sur les difficultés de production en cette période, mais aussi sur la demande, en cette période justement, toujours croissante du public et l’évolution toujours plus rapide de l’offre.

Mais surtout, un grand bravo au Président, Stéphane Strano, et à toute l’équipe, à son équipage, a-t-on envie de dire, d’avoir tenu le cap dans cette tempête. ARTE est heureuse d’y prendre part et d’y faire découvrir une de ses séries événement de la rentrée, No Man’s Land.

En attendant de se retrouver tous plus tard à La Rochelle, et avec le public, qui va nous manquer.

Bon festival.

 

Olivier Wotling

Directeur de la Fiction d’ARTE