Les collectivités territoriales

 

 

 

Le Département est un partenaire fidèle de la filière audiovisuelle en Charente-Maritime. Outre son engagement au titre du dispositif d’aide au développement cinématographique, audiovisuel et multimédia, il soutient les nombreux festivals qui sont le reflet de la vitalité artistique de ce secteur foisonnant.

Il est particulièrement heureux d’accompagner le Festival de la Fiction pour cette 21eédition qui s’annonce passionnante, avec 60 films en compétition qui devraient ravir un public toujours plus nombreux et enthousiaste à l’idée de partager, avec les 2000 professionnels de l’audiovisuel présents, les secrets de cet incroyable engouement populaire.

Cette année, le Département a le plaisir de proposer, en ouverture du Festival, deux projections gratuites « hors les murs », qui se dérouleront à Jonzac et à Tonnay-Boutonne, le 10 septembre, afin d’ouvrir la création audiovisuelle au plus grand nombre. C’est avec le même état d’esprit qu’a été mis en place le dispositif pédagogique « l’Envers du Décor », suivi tout au long de l’année par desélèves du collège La Fayette à Rochefort, qui auront l’honneur de remettre le prix des collégiens.

Véritable « terre de tournage » appréciée des réalisateurs et des producteurs, la Charente-Maritime est fière de pouvoir bénéficier d’une telle vitrine qui contribue à sa renommée….

Excellentes émotions cinématographiques à toutes et tous.

Dominique BUSSEREAU, Président du Département de la Charente-Maritime et de l’Assemblée des Départements de France

Chaque année, depuis plus de 10 ans, 2 000 professionnels de la création audiovisuelle se retrouvent à La Rochelle pour découvrir des téléfilms et séries, français et internationaux inédits, sélectionnés en compétition. Durant cette semaine, notre belle ville est le centre du monde de la fiction.

Acteur grandissant de l’audiovisuel européen, le festival s’ancre une nouvelle fois à La Rochelle, ville partenaire mais aussi ville exemplaire en matière de lutte contre le changement climatique. Terre d’accueil de grands tournages, la Charente-Maritime soutient et accueille les professionnels de l’audiovisuel depuis plus de 20 ans. C’est sur ce territoire préservé que les organisateurs du festival ont choisi d’inscrire cette 21e édition du Festival de la Fiction.

Moment essentiel d’expression, de promotion et de visibilité de la fiction, le festival a pour ambition de faciliter et privilégier les rencontres entre investisseurs internationaux, producteurs et auteurs, français, francophones, porteurs de projets de séries en langue française. Pour la deuxième année consécutive, les Rendez-vous de la Création Francophone faciliteront ces rencontres et permettront de faire rayonner la fiction française à travers le monde. Temps forts du festival, les cérémonies d’ouverture et de clôture seront animées par le comédien et humoriste Mathieu Madénian.

Nouveaux formats, nouvelles écritures, nouveaux canaux de diffusion, du 11 au 15 septembre 2019, de nombreux projets verront le jour et feront vivre le petit écran de demain. Grandissant et fidèle, le public rochelais connaît une affluence croissante. Plus de 35 000 spectateurs sont attendus encore cette année!

A toutes et à tous, je vous souhaite de belles découvertes, de nombreuses rencontres, et beaucoup d’émotions partagées.

Jean-François Fountaine, Maire de La Rochelle et Président de la Communauté d’Agglomération


Chaque année, la Nouvelle-Aquitaine soutient 400 festivals à travers ses territoires. Or, parmi ces manifestations qui témoignent de toute la richesse et la diversité de notre Région, certaines ont une saveur particulière ; c’est le cas du Festival de la Fiction de La Rochelle, pour plusieurs raisons.

D’abord, parce que le Festival de la Fiction de La Rochelle, soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine, constitue une véritable référence dans le monde de l’audiovisuel français, européen et international rassemblant des milliers professionnels ; la Région aura l’occasion de valoriser les enjeux des Bureaux Accueil des Tournages (BAT) de Nouvelle-Aquitaine.

Ensuite, car ce festival s’inscrit parfaitement dans la politique culturelle de notre Région, attirant 35’000 spectateurs passionnés qui arpentent le cours des Dames et affluent vers les salles de cinéma de La Rochelle pour le rendez-vous de la création audiovisuelle. Œuvres françaises inédites, fictions européennes, séries francophones, sitcoms et web séries en compétition officielle, hors compétition ou en projections spéciales : il y en a pour tous les goûts. Faites votre choix !

Enfin, en cette année d’inauguration de la MECA – « bâtiment totem » de la culture néo-aquitaine –, la culture est une priorité de notre Région, le développement de l’audiovisuel et du cinéma constituant un axe essentiel de notre politique volontariste de soutien aux économies créatives et culturelles.

En chef de file, la Région s’attache à promouvoir la création dans sa diversité, avec une attention particulière à la production de fictions, de documentaires de création et de séries d’animation de qualité.

Ainsi, la Région soutient les créateurs et les producteurs à travers son fonds de soutien régional à l’audiovisuel, par le dispositif « d’aide au programme d’activité des structures de productions » et le nouveau « contrat d’objectifs et de moyens » passé avec TV7, Oc Tele, Kanaldude, et France Télévisions avec sa chaîne régionale « NoA », lancée depuis une année – comme un symbole de notre ambition culturelle et télévisuelle.

Très bon Festival à toutes et à tous !

Alain RoussetPrésident du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

Les institutionnels


Le succès de l’audiovisuel français est au rendez-vous : la fiction occupe, pour la cinquième année consécutive, la tête du palmarès des meilleures audiences de fiction avec 74 des 100 meilleures audiences de fiction à la télévision contre 37 sur 100 en 2013. En cinq ans, le chiffre d’affaires à l’export des fictions françaises a plus que doublé. Les séries créatives rencontrent un large succès sur les plateformes comme Dix pour cent ou Au service de la France.

Ces belles réussites nous encouragent à aller plus loin pour relever le défi de l’originalité. Il faut accompagner un mouvement général de renouveau dans les formats, les concepts, les écritures pour gagner cette bataille des contenus qui se joue sur les plateformes. Le premier enjeu consiste à faire d’elles de vrais partenaires de la création française et européenne. Dans les mois qui viennent, la transposition en droit français de la directive sur les services de médias audiovisuels offrira une grande opportunité pour consolider nos filières d’excellence et renforcer la place de notre création.

En mars 2019, le CNC a lancé un « plan séries » pour les œuvres les plus créatives, à forte ambition internationale. L’enjeu des mois à venir sera dans le soutien à l’écriture. Il s’agit, pour renforcer la place de la création française dans la production mondiale, de mettre les auteurs au cœur de tout le processus créatif des œuvres, de leur donner les moyens de leur ambition créative. Cette action s’inscrira dans la logique de toute l’action que mène aujourd’hui la France pour soutenir les auteurs en Europe.

Voilà les grands chantiers qui animeront mon action à la tête du CNC : il s’agit de défendre l’exception culturelle pour favoriser encore l’indépendance et la diversité de notre création.

Je souhaite à tous Excellent Festival de la Rochelle !

Dominique Boutonnat, Président du CNC

Depuis plus de 20 ans le festival de la Fiction de la Rochelle permet au grand Public de découvrir le meilleur de la fiction française et internationale.

Mais c’est aussi pour les professionnels un formidable lieu de rencontre qui permet de mettre en valeur cette production originale, de développer de nouveaux projets et de susciter l’intérêt des futurs partenaires.

A l’heure où les équilibres changent, à l’heure où l’Europe s’organise pour faire face aux nouveaux acteurs des services de médias audiovisuels, à l’heure où la France élabore sa nouvelle loi sur l’audiovisuel public, le rendez-vous de la Rochelle devient une tribune indispensable. Elle permet de mettre en valeur la richesse et la diversité des productions et des talents. Elle est une vitrine essentielle pour exposer les valeurs, les ambitions, et les visions du monde que porte la fiction audiovisuelle française et européenne.

De projections en débats, le festival va rassembler dans un rendez-vous unique le public et les forces vives de la création audiovisuelle.

La Procirep est heureuse de s’associer à cette nouvelle édition du festival de la Fiction de la Rochelle. Car c’est cette création originale, affirmée et revendiquée que la Procirep soutient tout au cours de l’année notamment à travers son action d’aide au développement des projets de fiction, et des aides d’intérêt collectif d’autre part.

Nous souhaitons au public, aux professionnels et à toute l’équipe du festival, une très belle édition 2019.

Blanche Guichou, Présidente de la Commission Télévision de la Procirep

La Sacem, Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, se réjouit d’être partenaire du Festival de la Fiction de La Rochelle.

Au mois de septembre, ce festival est l’un des rendez-vous à ne pas manquer du calendrier audiovisuel en Europe. Il a bâti sa renommée sur la qualité de sa programmation, la diversité des événements proposés et sa capacité à valoriser les créations sous toutes leurs formes .

Séries, téléfilms, programmes courts, web-fictions… Dans leur belle diversité, les œuvres audiovisuelles sont riches de la créativité de celles et ceux qui les font naître. Au coeur de ces créations, la musique tient une place essentielle : elle donne le ton, rythme l’histoire, installe une ambiance, marque un style ou une époque, intensifie les émotions…

La Sacem compte parmi ses membres, un grand nombre de compositeurs de musique pour l’image ainsi que 3000 auteurs-réalisateurs. Nous apportons, chaque année, un soutien indéfectible à la création musicale pour l’audiovisuel.

Accompagner les carrières artistiques, favoriser la diffusion des œuvres et le renouvellement des répertoires, appuyer l’émergence de nouveaux talents et l’insertion des jeunes professionnels figurent parmi nos priorités.

Cette 21e édition du Festival de la Fiction témoignera, une nouvelle fois, à nos côtés, des liens forts qui unissent la musique et l’image.

Bon festival à toutes et tous,

Bruno Lion, Président du Conseil d’administration de la Sacem


Les artistes interprètes sont l’incarnation de la création. L’Adami est leur société.

Conseil, rémunération, accompagnement, l’Adami est présente pour les artistes tout le long de leur carrière. De la gestion des droits à l’aide à la création, nous soutenons et défendons leur travail en France et dans le monde.

C’est pourquoi, nous sommes heureux de soutenir le Festival de la Fiction. Ce rendez-vous incontournable – et particulièrement convivial – de la profession qui met en avant les artistes qui participent largement au succès des productions audiovisuelles.

L’Adami se réjouit de cette occasion de rencontrer et d’échanger avec les professionnels et les artistes de la création télévisuelle, notamment à l’occasion du dîner d’ouverture auquel elle convie tous les festivaliers présents !

Fidèle à sa mission d’accompagnement des talents de demain, elle dote et remet les prix d’interprétation « Jeune espoir » à l’occasion de la cérémonie officielle.

Par ailleurs, les courts métrages Talents Adami Cannes 2019 que nous produisons pour mettre en lumière des jeunes actrices et acteurs seront projetés en avant programme de plusieurs films en compétition.

Au nom du Conseil d’administration de l’Adami, je formule pour cette nouvelle édition tous mes souhaits de succès !

Jean-Jacques Milteau, Président du Conseil d’administration de l’Adami


A travers son soutien au festival de la Rochelle, la SACD encourage les professionnels de la fiction à se rencontrer, à partager leurs œuvres et à réfléchir à l’avenir de la création française.

Saluons l’atmosphère festive et solidaire qui nous réunit chaque année !

Voici quelques mots d’une réalisatrice et d’une scénariste, désignées cette année pour porter la voix des auteurs et des autrices : nous espérons plus de liberté et d’audace créative, dans un cadre mieux défini contractuellement. Un cadre adapté à l’ère des séries et de la concurrence internationale, accélérée par les plateformes et les réseaux sociaux. Un cadre respectant et valorisant davantage les savoirs-faire respectifs.

La SACD défend une nouvelle fois nos intérêts communs lors des négociations interprofessionnelles. Puissions-nous arriver enfin à conclure des accords plus modernes et plus justes, afin de mieux travailler ensemble ! C’est ainsi seulement que nous porterons notre fiction nationale au plus haut.

Cette année est importante, avec la réforme de l’audiovisuel public. La SACD continue de veiller aux intérêts des auteurs et des autrices et de protéger notre – si enviée – exception culturelle.

Parlons-en ensemble, après les projections, après notre fameuse séance de pitchs ou au gré des rencontres sur le port !

Notre union fait plus que jamais notre force !

Séverine Jacquet et Laurence Katrian, coprésidentes de la Commission télévision de la SACD

Partenaire de longue date des Ateliers de la Fiction TV, Audiens s’inscrit dans une démarche de progrès pour concevoir des solutions adaptées aux spécificités des professionnels de la culture.

Car sa mission première est bien d’accompagner les mutations que traverse l’audiovisuel. Les métiers évoluent, les modèles économiques changent, de nouvelles méthodes de création ou de production s’imposent. Ces bouleversements impliquent une exigence croissante d’efficacité et l’expression de nouvelles solidarités.

Dans cet environnement, le groupe reste pourtant fidèle à ses fondamentaux : son ancrage professionnel ; l’innovation pour accompagner l’évolution de l’emploi ; son ambition plaçant l’humain au cœur de son projet, pour une solidarité active, un service personnalisé, une relation toujours plus simple.

Ce sont les raisons d’être du Pôle Santé Bergère qui sera inauguré fin 2019. Situé au cœur de Paris, ce projet médical d’exception sera principalement dédié aux professionnels de la culture et de la santé.

Protéger les talents, c’est protéger la santé. C’est prévenir et soigner. En concrétisant ces préceptes, Audiens améliore le réel et donne de l’avenir à vos métiers.

www.audiens.org

Odile Tessier, Directeur général d’Audiens

Les chaînes partenaires

C’est un fait : la fiction française, saison après saison, retrouve les faveurs du public et réalise désormais parmi les meilleures audiences de la télévision.
C’est une chance pour nos entreprises audiovisuelles qui en ont un besoin grandissant pour asseoir leur identité.
A TF1 en particulier, aux côtés d’une offre de franchises variées et populaires dans le domaine de la comédie et du policier, la fiction française a pris une dimension événementielle et sociétale. « L’emprise » ou « On se retrouvera » par exemple, ont abordé des thématiques fortes sans les édulcorer, avec un succès considérable.
C’est très probablement là l’explication à ce nouvel essor de notre fiction française : elle s’ancre dans la vie, illustre des sujets de société, dénonce, lorsqu’il le faut, tout en restant accessible au plus grand nombre.
Toutes nos chaînes participent à cette volonté de mise en avant de la création hexagonale. TMC, par exemple, est la chaîne de la TNT qui a le plus investi dans la création ces dernières années avec, entre autres, « Les mystères de l’amour ». NT1 propose régulièrement avec succès une nouvelle exposition à la fiction française. Quant à HD1, elle trouve son public avec une offre entièrement dédiée au cinéma, aux séries et à la fiction.
Le double défi de la qualité et de l’audience doit continuer à être relevé à chaque diffusion, mais il n’est pas le seul.
Aujourd’hui encore, trop de facteurs fragilisent l’économie de la création française et la mettent en risque.
Le dialogue instauré de longue date avec l’ensemble des parties prenantes, bien engagé, doit aboutir et nous permettre de pérenniser  le financement de notre création. A cet égard, le rééquilibrage des rapports économiques entre diffuseurs et producteurs reste la grande priorité.
Enfin, si nous sommes certains de la qualité de nos fictions, les exemples de distribution réussie à l’étranger, à l’image de« Profilage » diffusée sur plus de 80 territoires, sont trop rares.
Nous devons désormais partir à l’assaut des marchés internationaux. Il faut que, ensemble, nous soyons convaincus que les diffuseurs nationaux ont un rôle de premier plan à jouer pour l’exportation des fictions. C’est un service à rendre aux talents français, comme au financement in fine de la création.
Nous avons 3 défis pour une fiction hexagonale plus forte : celui d’une création diversifiée, celui du co-investissement, celui de la distribution internationale.
Si nous nous mobilisons pour les relever, chacune des parties prenantes trouvera des ressources financières nouvelles et c’est le public qui en sera le premier bénéficiaire.

Le Festival de La Rochelle est un lieu important pour aborder ces sujets et les équipes de TF1 seront au RDV.

La fiction française, au cœur du plan création annoncé par Delphine Ernotte Cunci en janvier 2017, est plus que jamais un des grands piliers de l’offre de France 2.
Ce nouvel élan se traduit, dès la rentrée de septembre 2017, par une place renforcée des séries et des unitaires français en soirée ; 74 soirées inédites seront ainsi proposées cette saison, soit une progression de 11% par rapport à la saison écoulée.
Dès la rentrée, nous retrouverons les nouvelles saisons de séries particulièrement attendues – Alex Hugo, Les Petits meurtres d’Agatha Christie – puis, au cours de la saison 2017-2018, nous aurons le plaisir de suivre les nouvelles saisons de Nina, Cherif, Caïn, Candice Renoir, Lebowitz contre Lebowitz…
Nous allons aussi faire connaissance avec les héros de nos nouvelles séries L’art du crime, On va s’aimer un peu beaucoup, Ben, Le chalet, Speakerine.
Raconter le monde et la société, incarner notre époque : cette ambition parle à tous, nous permet de fédérer les différents publics et générations autour d’œuvres créatives et originales de grande qualité, y compris en abordant des sujets difficiles ou délicats dans nos grandes Soirées continues. Les fictions Harcelée et L’épreuve d’amour illustreront avec force notre vocation à créer du lien, des débats, à être un passeur d’émotions, de culture…
L’engouement du public pour la fiction française se confirme de saison en saison. Nous sommes fiers et heureux que nos succès d’audience et d’image riment avec une reconnaissance qualitative encore accrue au cours de la saison 2016-2017. En effet, au global, notre fiction a encore connu une hausse de sa note quali cette saison (8,1/10 vs 8/10 en 2015-2016), avec des notes records allant jusqu’à 9/10 (pour Box 27 et Baisers cachés).
Diversité des univers, variété des formats, exigence de contenu, renouvellement de nos visages : à l’image de France 2, notre fiction est populaire, moderne, humaine, elle cultive un esprit vif et une ouverture sur le monde profondément ancrés dans notre identité.
Ensemble, main dans la main avec nos partenaires de la création, faisons encore progresser cette dynamique et cette belle diversité créative, et montrons en cette rentrée que nos différences nous rassemblent.

Fanny Rondeau, Directrice de l’Unité Fiction de France 2

Le Festival de la Rochelle est l’occasion pour France 3 de présenter au public et aux professionnels ses téléfilms ou séries inédites qui seront diffusés au fil de la saison 2017-2018. Un aperçu de l’offre éditoriale de la chaîne qui depuis deux ans ne cesse de se renouveler. La fiction de France 3 est axée autour de 4 piliers :
– Les fictions du réel qui vont se poursuivre dès la rentrée, avec des soirées continues autour de thèmes forts faisant l’objet de débats ou de documentaires diffusés à la suite du téléfilm. Prochainement, Le viol (quand le viol devint un crime) réalisé par Alain Tasma avec Clotilde Courau, La consolation (la prescription du viol) adapté du livre de Flavie Flamant, avec Léa Drucker et Émilie Dequenne, La pièce manquante (né sous x) réalisé par Thierry Binisti avec Odile Vuillemin, Nicolas Briançon et Michèle Bernier, L’illettrisme réalisé par Jean Pierre Améris, Les impatientes (prisons de femmes)…
– Des films d’auteurs ou des séries ambitieuses. Le jeudi, à 20h55, France 3 proposera régulièrement en alternance avec les longs métrages, des unitaires ou séries exigeantes, signés d’auteurs : dernière saison du Village Français écrit par Frédéric Krivine, Aux animaux la guerreréalisé par Alain Tasma, adapté du livre de Nicolas Mathieu (acte Sud) avec Roschdy Zem.
– Les femmes de caractère et les collections. Retour des saisons inédites de nos femmes de caractères toujours aussi étonnantes, populaires (plus de 4 millions de téléspectateurs) et qui marient avec brio vie privée et vie professionnelle, dans un milieu plutôt machiste : Capitaine Marleau avec Corinne Masiero, Cassandre avec Gwendoline Hamon, La Stagiaire avec Michèle Bernier… La collection « Meurtres à » va nous conduire de régions en régions, d’histoire en histoire, de légendes en légendes, de polar en polars avec des duos d’enquêteurs jamais semblables mais toujours efficaces. À l’affiche, L’Auvergne avec Frédéric Diefenthal et Sofia Essaïdi, Les Landes avec Xavier Deluc et Barbara Cabrita, Sarlat avec Thierry Godard et Cécile Bois,Orléans avec Michèle Bernier, Oléron avec Michel Cymes… Retour de Crimes en avec Florence Pernel et Vincent Winterhalter,
– Nos séries récurrentes avec Jacques Perrin dans Mongeville, et Jacques Spiesser dans Magellan vont être amenés une nouvelle fois à collaborer mais à Bordeaux dans Le fief du Juge.
Sur France 3, les fictions se déclinent sur tous les genres, tous les formats, pour surprendre, étonner et continuer, nous l’espérons, à séduire un public de plus en plus nombreux au fil des années. Bon festival !

Anne Holmes

ARTE est heureuse de retrouver La Rochelle pour la nouvelle édition du Festival, qui constitue toujours un temps fort de notre rentrée. Cette année encore nous espérons que le public partagera avec plaisir nos nouvelles séries, unitaires et web séries. Nous espérons que ces fictions originales, audacieuses, dans des registres qui vont de la comédie au drame, qui portent un regard singulier sur notre monde quotidien ou sur des univers inattendus, feront vivre aux festivaliers et aux spectateurs des expériences humaines fortes. C’est le souhait, l’ambition d’ARTE : l’ouverture permanente. Nous ouvrir, avec la fiction aussi, sur notre monde, nous ouvrir aux autres et bien sûr nous découvrir et nous surprendre nous-mêmes. C’est une promesse qui repose avant tout sur la créativité des talents, sur la confiance et l’entente avec les auteurs, réalisateurs et producteurs, que nous nous devons d’encourager dans leur désir. A l’entrée de cette saison, qu’ils soient donc remerciés. Enfin, tous nos remerciements vont à Quentin Raspail, Stéphane Strano et à leur formidable équipe, qui, chaque année, font de ce Festival un rendez-vous unique de découverte et de partage amical. Très bon Festival !

Olivier Wotling, Directeur de l’Unité Fiction d’ARTE France

Francophone, le festival de la fiction de La Rochelle l’est en fait depuis 2007 et le Prix de l’innovation décerné à Melting Pot Café, série que j’avais initiée à la RTBF. Depuis, le festival est officiellement devenu francophone, ce dont nous ne pouvons que nous réjouir, à TV5Monde, la chaîne de la Francophonie. Entre-temps les séries belges ont envahi les écrans français, les québécoises de Radio-Canada que nous diffusons se distinguent ici comme ailleurs (Unité 9, 19.2, Les Pays d’en haut) et cette
année, arrivent les séries africaines, que nous diffusons et
coproduisons massivement depuis des années. Vous découvrirez ainsi Sœurs ennemies, tournée à Abidjan, grand succès en Côte d’Ivoire sur la RTI et dans tout le continent sur TV5Monde Afrique.
J’espère que comme Stéphane Strano l’avait souhaité, le comité de sélection que j’avais dirigé l’année dernière avec ma dream team (Nora Melhli, Claire Borotra, Solen Roy, Isabelle Dhombres, Jean-Charles Felli, Thierry Binisti), aura donné un nouvel élan au festival en bousculant quelque peu ses élégances habituelles pour nous permettre collectivement d’être compétitifs sur la scène internationale, révolutionnée par l’arrivée des plateformes.

Yves Bigot, Directeur Général de TV5Monde

Les partenaires privés

A Saumur, au cœur de la Vallée de la Loire classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, Bouvet Ladubay, Brut de Loire est un monument historique des fines bulles de Loire. C’est en 1851 qu’Etienne Bouvet & Célestine Ladubay, saumurois d’origine, fondent la maison qui porte leurs noms.
En quelques décennies, Bouvet Ladubay exportera ses cuvées dans le monde entier… le début d’une réussite exceptionnelle.
Depuis, c’est plus de 160 ans de passion et de savoir faire au service de la qualité selon la devise du fondateur : L’Excellence.
Aujourd’hui, plus de 500 médailles récompensent depuis 45 ans la qualité de la collection « Brut de Loire » de Bouvet Ladubay,
Nous vous attendons sur notre espace au village du festival pour déguster nos cuvées Bouvet Saphir, Trésor, Island…

BOUVET-LADUBAY Brut de Loire, La Culture de L’Excellence

Entre DESSANGE et le cinéma c’est une longue histoire d’amour !

En 30 ans de partenariats avec les plus prestigieux festivals mondiaux de cinéma, la Maison DESSANGE a sublimé les plus grandes stars : Brigitte Bardot et son chignon, Uma Thurman et son attache glamour, Scarlett Johansson et son chignon haute couture, le plaqué arty de Bérénice Bejo, le side-hair de Cara Delevingne, ou encore le coiffé-décoiffé d’Alice Taglioni ! Parce qu’il n’y a qu’un pas entre la fiction et le cinéma, la Maison DESSANGE est fière de s’associer au Festival de la Fiction TV de La Rochelle, pour cette 19ème édition. L’équipe du salon DESSANGE La Rochelle mettra sa créativité et son expertise à la disposition des invités du festival !

Depuis 40 ans La Roche-Posay s’engage pour changer la vie des peaux sensibles, qu’elles soient fragiles ou réactives, sèches, à tendance acnéique, atopique ou allergique.  Créée par un pharmacien en 1975 comme marque de soin de complément thérapeutique, La Roche-Posay est aujourd’hui recommandée par 25 000 dermatologues dans le Monde. Au cœur des formules et des soins La Roche-Posay, une eau thermale unique, actif dermatologique à part entière, apaisante, adoucissante, anti-irritation, ce qui lui vaut le surnom « d’eau de velours ». La seule eau thermale à contenir une teneur exceptionnelle en sélénium, puissant antioxydant. Elle diminue les sensations d’échauffement et les démangeaisons, apaise les peaux sensibles, irritées par des facteurs exogènes (soleil, pollution…) et contribue à prévenir le vieillissement cutané environnemental.
La Roche-Posay est partenaire du Festival de la Fiction Télé depuis 7 ans.

Les partenaires locaux

Le Festival de la Fiction TV pose encore une fois ses valises dans notre belle cité de La Rochelle pour notre plus grand bonheur. Cet évènement majeur de l’audiovisuel nous fait maintenant confiance depuis plusieurs éditions pour ravir les papilles des festivaliers que cela soit par l’intermédiaire de notre activité traiteur ou dans nos restaurants. Il permet d’ancrer la destination La Rochelle dans le monde du cinéma et en tant que rochelais, je suis très heureux et très fier de pouvoir recevoir dans ma ville ce fabuleux événement, ainsi que de faire mon maximum afin d’accueillir les festivaliers et le festival dans les meilleurs conditions dans notre belle ville de La Rochelle.